Le programme EUROsociAL est un élément de la coopération régionale entre l’Union Européenne et l’Amérique Latine. Ce programme est centré sur le développement et le renforcement de la cohésion sociale dans un continent où le tissu social est très déchiré et où les inégalités sociales augmentent plutôt que diminuer. Quel peut être l’apport de l’école dans ces conditions ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Egalité, Etat et Citoyenneté : les piliers de la cohésion sociale

La cohésion sociale est à la mode malgré l’ambigüité du concept qui a une portée sémantique polysémique. Dès lors il convient de s’interroger tout d’abord sur les raisons de cette popularité.

Ensuite, il convient de mettre en évidence le rôle modeste de l’éducation dans la construction de la cohésion sociale. Le programme EUROsociAL vise à promouvoir la cohésion sociale à travers la consolidation des politiques publiques. Or, les politiques publiques dans le domaine de l’enseignement sont fortement déterminées par des modèles philosophiques de l’enseignement. L’objectif de la cohésion sociale ne peut être atteint que par une réflexion sur c ce référentiel politique et une modification de ce cadre.

Par ailleurs, la cohésion sociale se configure dans le champ de force des rapports de pouvoir dans lequel dominent les groupes qui détiennent le pouvoir économique pour lesquels il est essentiel de disposer d’outils efficaces de gouvernement de la population. Dans le contexte des sociétés multimédiale, l’éducation scolaire n’apparait plus comme un outil adéquat et efficace de contrôle et de gouvernement de la population.

EUROsociAL est un programme de coopération technique de l’ Union Européenne qui vise à contribuer à la promotion de la cohésion sociale en Amérique Latine à travers le renforcement et l’amélioration des politiques publiques et des compétences administratives à les gérer. EUROsociAL s’inscrit en contre-tendance des politiques néo-libérales qui prônent le moins Etat et qui dans certains pays de l’Amérique Latine ont causé des dégâts considérables, car elles ont été appliquées dans des situations marquées par la faiblesse de l’Etat ou par des dictatures affreuses. La durée de ce programme est de quatre ans (2005-2009) et la somme dégagée par l’UE est de 36,5 millions de euros.

Le programme est articulé autour de 5 thèmes :

- la fiscalité ;
- la justice ;
- l’emploi ;
- la santé ;
- l’éducation

Dans le thème de l’éducation ont été identifiés par les pays membres du consortium éducation (c’est-à-dire par les pays de Amérique Latine intéressés à coopérer entre eux dans la mise au point de politiques de l’enseignement au service de la cohésion sociale) les problématiques suivantes :

- l’éducation dans l’environnement rural ;
- l’éducation dans les zones métropolitaines défavorisées où règnent la violence des gangs ;
- la formation technique et professionnelle ;
- l’éducation dans les prisons.

La démarche adoptée est celle de l’échange d’expériences significatives entre l’Amérique Latine et l’Europe.

L’exposé en annexe est une réflexion proposée à l’ouverture de la rencontre du consortium éducation qui s’est tenue à Antigua (Guatemala). le texte présenté ici est une version raccourcie d’un texte plus élaboré qui sera proposé dans une autre contribution.

Les documents de l'article

CO_soc_antiguav3fr.pdf
Pres_Antiguappt.pdf