Descrizione del programma d’indagine proposto dall’OCSE sulle competenze degli adulti, il programma PEICA (acronimo francese) o PIACC (Programme for the International Assessment of Adult Competencies , acronimo inglese). Inizio previsto nel 2011. I lavori di preparazione sono in corso.

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’OCSE lancia un programma per la valutazione internazionale comparata delle competenze degli adulti

Dopo l’indagine IALS (1995) e ALL (2003), l’OCSE s’impossessa in esclusiva della valutazione degli adulti e propone un programma di valutazione internazionale su base ciclica senza supporre che i modelli d’apprendimento e la gerarchia dei saperi scolastici o socialmente riconosciuti potranno cambiare nei prossimi decenni.

Si riproduce qui l’informazione fornita dall’OCSE senza commentarla.

Passaggi in grassetto a cura dell’amministratore del sito

Qu’est ce que le PEICA

Le PEICA évaluera le niveau et la répartition des compétences des adultes d’une façon systématique et cohérente dans les différents pays. Il portera sur les facultés cognitives et compétences professionnelles essentielles qui sont requises pour participer avec succès à l’économie et à la société du 21ème siècle. Il sera administré pour la première fois en 2011. Le PEICA sera aussi l’occasion de rassembler une diversité d’autres données qui permettront d’interpréter et d’analyser les résultats des évaluations. Il renseignera, entre autres, sur les antécédents et le devenir des adultes en fonction de leurs qualifications de même que sur l’utilisation faite des technologies de l’information et sur la maîtrise de la langue et du calcul d’une façon générale.

Pourquoi le PEICA

Dans les pays de l’OCDE, les gouvernements sont tous confrontés à divers défis : maintenir la compétitivité dans une économie du savoir mondiale, accroître la souplesse et la réceptivité des marchés du travail, stimuler l’activité de la population, et surmonter les difficultés et les conséquences du vieillissement démographique. La formation de personnel qualifié est au cœur des préoccupations des pouvoirs publics dans ces domaines. Une information comparative de qualité concernant les compétences fondamentales de la population adulte, leur répartition au sein cette population et le rythme auquel elles se dévalorisent ainsi que le rendement des qualifications et l’attitude des personnes à l’égard de la formation qualifiante constituera une source de données qui aideront les pouvoirs publics à évaluer leur action et à concevoir des interventions plus efficaces.

Qu’offrira le PEICA

Mesures des compétences cognitives et professionnelles essentielles

Le PEICA aura pour mission centrale d’évaluer le littérisme à l’ère de l’information, autrement dit « l’intérêt, l’attitude et les capacités dont font preuve les personnes pour bien utiliser les outils socio culturels, y compris les technologies numériques et les outils de communication, afin d’accéder à l’information, de la gérer, de l’assimiler et de l’évaluer, de construire de nouveaux savoirs et de communiquer avec autrui ». Pour atteindre cet objectif, quatre domaines de compétence seront évalués

– la résolution de problèmes dans un environnement à forte composante technologique,

- le littérisme,

- l’aptitude au calcul et

- la maîtrise des savoirs fondamentaux.

En outre, le PEICA recueillera des éléments d’information auprès des répondants concernant l’utilisation qu’ils font des compétences professionnelles de base dans l’exercice de leur emploi – c’est une première dans une enquête internationale. Les questions porteront sur une diversité de compétences professionnelles génériques dans divers domaines, notamment l’utilisation de l’informatique, la communication, le travail en équipe et la gestion. Il sera possible d’utiliser les données obtenues pour étudier les différences d’un pays à l’autre dans l’utilisation de ces compétences (dans la proportion d’adultes qui occupent des emplois exigeant une connaissance hautement spécialisée des ordinateurs, par exemple) et de repérer l’existence et la nature des déficits de qualifications.

Une base de données au service d’une analyse utile pour l’action gouvernementale

Les données recueillies grâce au PEICA permettront d’étudier les interrelations entre les compétences cognitives essentielles et diverses variables démographiques, les résultats entre autres économiques, ainsi que l’utilisation des compétences sur le lieu de travail et ailleurs. On obtiendra ainsi une abondante base de données permettant de procéder à une analyse utile pour l’action gouvernementale. Les données provenant du PEICA aideront, en particulier, à mieux comprendre le rendement de la formation dans l’optique du marché du travail (en tenant compte des qualifications), à repérer le rôle que jouent les compétences cognitives dans l’amélioration des perspectives d’évolution professionnelle des populations à risque, et à examiner le degré d’adéquation des qualifications acquises et des compétences exigées sur le lieu de travail.

L’amélioration des mesures du stock de compétences

En donnant une mesure directe des compétences cognitives essentielles en plus des indicateurs des niveaux de formation atteint dans le système d’enseignement proprement dit, le PEICA brossera un tableau du stock de capital humain infiniment plus exhaustif et nuancé que celui dont disposaient jusqu’à présent les décideurs publics dans la plupart des pays de l’OCDE. Le PEICA en particulier donnera une vue d’ensemble de la répartition des aptitudes de la population en fonction des types et du niveau des tâches cognitives qu’elle peut accomplir, en même temps qu’il indiquera les niveaux de formation en général. Le PEICA établira également des liens avec les évaluations internationales antérieures des compétences des adultes. Une analyse de l’évolution dans le temps sera possible dans le cas des pays qui ont participé à l’Enquête internationale sur la littératie des adultes et/ou à l’Enquête sur la littératie et les compétences des adultes.

Performance des systèmes d’enseignement et de formation

Le PEICA permettra de mieux comprendre l’efficacité des systèmes d’enseignement et de formation dans les pays participants en définissant les aptitudes cognitives de base et les compétences professionnelles génériques essentielles. Pour les cohortes relativement jeunes, le PEICA complètera les résultats du PISA en donnant des mesures des qualifications acquises après l’achèvement de la formation initiale. Pour les cohortes plus âgées, le PEICA permettra d’examiner et d’analyser les processus de perte et d’actualisation des compétences ainsi que l’efficacité avec laquelle les systèmes d’enseignement et de formation qualifiante favorisent le perfectionnement des compétences tout au long du cycle de vie.

Comparaisons internationales

La dimension comparative internationale du PEICA est un aspect important de la valeur ajoutée de ce programme comparé aux enquêtes nationales. Les évaluations et les questionnaires du PEICA seront conçus de manière à maximiser leur validité pour les diverses cultures, nations et langues. Tous les pays participants devront respecter des normes techniques communes lorsqu’ils procèderont à l’enquête. Le PEICA offrira donc une base solide pour effectuer l’analyse comparative des systèmes de formation de capital humain et de leurs résultats, et pour entreprendre une comparaison internationale des qualifications des adultes.

Accès à un ensemble de spécialistes

Activité internationale menée en coopération, le PEICA permettra aux pays participants d’avoir accès à d’excellents spécialistes de l’évaluation des qualifications des adultes. En partageant le coût des travaux préparatoires et en mettant en commun les ressources, les pays participants accèderont à un savoir-faire plus grand que cela ne serait le cas autrement.

Comment le PEICA sera t il géré ?

Le PEICA sera un projet géré en coopération par les pays participants. Le projet sera piloté par un Conseil des pays participants qui sera secondé par le personnel du Secrétariat de l’OCDE. Les activités opérationnelles du PEICA seront menées par un ou plusieurs sous traitants.

Quel est le calendrier de la mise en œuvre du PEICA ?

L’enquête sera administrée en 2011 et les résultats seront diffusés début 2013. Avant 2011, il faudra procéder à un essai sur le terrain en 2010, les travaux préparatoires se déroulant au cours de la période 2008 2009.

Qui peut participer au PEICA ?

La participation au PEICA est ouverte à tous les pays membres de l’OCDE. Les pays non membres auront aussi la possibilité d’y participer dans les limites d’un cadre défini par le Conseil des pays participants.

Coordonnées du correspondant PEICA Andreas Schleicher

Mél : Andreas.Schleicher@oecd.org

Tél : + 33 (1) 45 24 93 66

Fionnuala Canning

Mél : Fionnuala.Canning@oecd.org

Tél : + 33 (1) 45 24 91 17

Adresse postale : OCDE, 2 rue André Pascal, Paris 75016, France.