Des chiffres pour éclairer les décisions.

Version imprimable de cet article Version imprimable

3 100 000 personnes, soit 9% de la population âgée de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine et ayant été scolarisée en France, est en situation d’illettrisme.

L’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) publie une belle documentation sur l’état de l’illettrisme en France et organise au niveau national la lutte contre l’illettrisme des adultes. A ce propos il convient de rappeler que le Ministère de l’Education Nationale en 1995 a bloqué à la dernière minute le rapport de l’OCDE sur les résultats de la première enquête internationale comparée sur l’illettrisme des adultes (enquête IALS- International Adult Literacy Survey) en exigeant l’élimination de toutes les données relatives à la France. Par ailleurs la France n’a pas participé à la deuxième enquête internationale sur la literacy des adultes (enquête ALL), qui est une extension de l’enquête IALS, dont les premiers résultats ont été publiés en 2005.

Dans le bulletin ANLCI Infos qui vient de sortir (décembre 2006- janvier 2007) on trouve des informations, qui à mon avis sont très parlantes pour un public italien, sur la mobilisation des régions en France dans la lutte contre l’illettrisme. L’Italie, à la différence de la France, a participé à l’enquête ALL. Les chiffres sur l’illettrisme en Italie sont connues et sont graves ; les régions italiennes qui ont la compétence pour l’éducation des adultes cependant n’entrennent rien pour lutter contre l’illettrisme.