Version imprimable de cet article Version imprimable

20 à 30% de réduction du budget de l’éducation au Madagascar

Information publiée par l’agence IRIN du Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies

Un autre coup aux projets mégalomanes de scolarisation universelle des organisations internationales. Cette fois-ci c’est au Madagascar que les choses dégringolent et se passent mal.

 

Au Madagascar il n’ y a pas encore de scolarisation universelle. Le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire varie selon les sources entre 70% et 90% au cours de la décennie 2000-2010. Selon les données publiées dans le rapport de l’UNESCO "EFA Global Monitoring Report 2010" le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire en 2007 était de 85%. Cependant seulement un élève sur deux termine l’enseignement primaire, selon les résultats de l’évaluation de l’enseignement au Madagascar effectués par le PASEC en 2004/2005. Sur 100 élèves qui entrent en 1ère année de l’enseignement primaire, seuls 45 atteignent la cinquièeme et dernière année de l’enseignement primaire. La moitié des élèves se perdent chemin faisant. Cette situation n’est pas spécifique au Madagascar, mais cinquante années de coopération internationale n’ont pas réussi à la corriger. Le ratage est complet sans avoir le courage de l’affirmer. Cependant on persévère à imposer un modèle de scolarisation qui ne fonctionne pas.

Le programme de l’UNESCO et de la Banque Mondiale  EPT (Education pour tous) [1] aurait voulu atteindre la scolarisation universelle dans l’enseignement primaire en 2010, mais cette échéance s’est révélée utopique. On l’a dès lors déplacée à 2020. Les fonds alloués au Madagscar pour réaliser la scolarisation universelle dans l’enseignement primaire ne sont pas jamais arrivés !!! 84 millions de dollars alloués par la Banque Mondiale ont disparus dans la nature. Les enseignants malgaches en service ne peuvent plus être payés. [2]. Par ailleurs il manque des miliers d’enseignants.

La plupart des enfants après l’école travaillent pour gagner de l’argent pour la famille et pour acheter livres et cahiers.

On estime que la population malgache était d’environ 16,8 millions d’habitants au moment de l’évaluation en 2004.

[1] Effectuer dans ce site une recherche approfondie avec cette expression

[2] Le salaire d’un enseignant au Madagascar varie entre 60 et 138 dollars par mois